lundi 12 novembre 2012

Et Titine, alors ?! Salauds ! C'est comme ça que vous traitez les vieux, dans votre société ?!

source : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0202378756006-delanoe-veut-une-prime-a-la-casse-reservee-aux-conducteurs-parisiens-509803.php

Auto - Transports

Industrie - Services   Auto - Transports   Actualités

Delanoë ressort la prime à la casse

Par Marion Kindermans | 12/11 | 14:46 | mis à jour à 19:37
Le maire de Paris souhaite faire financer sa mesure d'interdiction des véhicules de plus de dix-sept ans par une prime à la casse de l'Etat. Cette annonce ne convainc pas les élus mais réjouit de manière inattendue les représentants de l'association 40 millions d'automobilistes.

Pas sûr que le maire de Paris soit ravi de ce soutien. L'annonce ce lundi matin par Bertrand Delanoë, au Conseil de Paris, de relancer le dispositif de prime à la casse pour financer le remplacement des véhicules polluants, en a surpris plus d'un. Mais il recueille l'approbation d'un des plus constants opposants à la stratégie municipale de limitation de la voiture, Pierre Chasseray, délégué général de l'association '40 millions d'automobilistes'  : « Le maire de Paris reprend une de nos propositions, nous sommes donc très satisfaits de cette mesure qui va dans le sens de l'automobile, de l'écologie et de l'économie. Le système de bonus-malus ne fonctionne pas, il faut donc relancer cette prime à l'achat, le seul moyen pour lutter contre la pollution », a réagi ce dernier, par ailleurs critique sur la plupart des autres mesures du plan anti-pollution défendu par Bertrand Delanoë.
Parmi les 50 mesures que propose l'exécutif pour améliorer la qualité de l'air, débattues aujourd'hui dans l'hémicycle municipale, Bertrand Delanoe prévoit en effet dès 2014 l'interdiction des véhicules de plus de 17 ans et des deux-roues de plus de dix ans. Une disposition jugée « antisociale (...) et tout aussi difficilement contrôlable qu'applicable », par l'association '40 millions d'automobilistes' comme par les politiques de divers bords, car risquant, selon ces derniers, de pénaliser les foyers les plus pauvres.
Le maire de Paris a donc voulu calmer les esprits. Ce matin, il a déclaré que dans le cadre de la ZAPA (zone d'action prioritaire pour la qualité de l'air) qu'il compte demander au Premier ministre « sur un territoire étendu jusqu'à l'A 86 » : « avec le soutien de l'Etat nous accompagnerions sa mise en oeuvre d'une prime à la casse pour l'ensemble des possesseurs de véhicules polluants vivant sur son ressort ».
Cette annonce reçoit le soutien de Ian Brossat, chef de file du groupe PC-PG au Conseil de Paris : « nous sommes satisfaits que le maire de Paris ait entendu les remarques que nous avons faites sur la menace sociale de son plan. Il faudra néanmoins s'assurer que, dans le cadre de la ZAPA, les deux mesures -interdiction des vieux véhicules et prime à la casse-soient concomitantes ».
Un autre souhait du groupe a été pris en compte par l'exécutif, à savoir « l'élaboration de mesures préventives et coercitives (...) pour écarter de la circulation les véhicules émettant plus de 150 grammes de CO2/km » -à savoir les 4x4, crossovers ou SUV.

Un plan baclé

Mais la relance de la prime à la casse ne contente pas tout le monde. « Le maire de Paris s'est senti obligé de trouver une parade sociale. C'est encore un effet d'annonce. Et d'abord, qui va payer cette prime : l'Etat ou la Ville ? », accuse Yves Contassot, conseiller EELV de Paris. Quant à la droite, elle continue à tirer à boulet rouge sur la communication de l'exécutif municipale.
« Encore une fois, c'est une mesure qui dépend des décisions de l'Etat. Or, elle a été supprimée car elle était jugée trop coûteuse. Cela montre à quel point ce plan est baclé », tacle Jean-François Legaret, chef de file du groupe UMPPA à Paris.
Mise en place entre 2008 et 2010, la prime à la casse avait coûté plus d'un milliard d'euros à l'Etat (514 millions d'euros en 2009 et 510 millions en 2010). Elle était initialement estimée à 220 millions d'euros. Ce dispositif aurait permis ¼ des ventes de voitures neuves de cette période.

Ouais.
Moi, ce que je vois surtout, c'est qu'une mesure comme ça va permettre aux fabricants d'automobiles de nous vendre encore plus de voitures neuves pourries qui passe leur temps au garage et qui coûtent une fortune ne serait-ce que pour diagnostiquer la panne... Je vois déjà les assureurs, les garagistes, les concessionnaires se frotter les mains, avec des symboles euros dans les yeux...

Une roue sur Titine : 50 euros ; une roue sur la Clio de ma mère 100 euros. Je vous garantie que en ce qui me concerne, le calcul est vite fait : je garde Titine.
En plus, c'est débile de penser que parce qu'ils vont supprimer les voitures de plus de 17 ans intra-muros, ça va changer la pollution, vu que c'est le périphérique qui crée la barrière qui étouffe la ville. Sans compter que la plus grosse source de pollution transport à Paris, c'est les CAMIONS (livraison intra muros et transit sur le périph)... Obliger les particuliers qui n'ont pas de fric à changer de voiture ne va rien changer au problème, et va créé un nouveau déficit sur le crédit...
Encore une idée DEBILE.
BRAVO, LES POLITIQUES !!!
CLAPCLAPCLAP...  

En France on n'a pas de pétrole... Et on n'a pas deux sous de jugeotte non plus, j'ai l'impression.

16 commentaires:

  1. Je suis bien d'accord avec l'article, en particulier sur la dernière phrase.
    En France, on n'a pas de pétrole, mais on a des technocrates... et des bobos...
    Une mesure pareille, il n'y a que les bobos de l'électorat pour applaudir, et les industriels/assureurs pour récupérer les sous.

    Et qui paye à la fin les super mesures formidaaaables ? C'est toujours les mêmes...
    Moi aussi j'ai une titine de plus de 10 ans maintenant, j'aimerai bien la garder encore tant qu'elle roule bien et ne pas devoir la changer pour faire plaisir aux bien-pensants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, c'est toujours les mêmes.

      En France, on n'a plus de serfs ni d'esclave, Dieu merci. On a la classe moyenne, à la place.

      Supprimer
  2. La vérité c'est qu'on est des vaches à lait. J'ai vécu longtemps en Suisse où cette "philosophie" est particulièrement évidente et j'ai bien appris la leçon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce qu'en Suisse ils ont beaucoup de vaches et beaucoup de pognon : ils ont pris l'habitude de traire... :(

      Supprimer
  3. Et si le problème était tout autre? Si on n'avait pas incité les parisiens à aller s'installer en banlieue (question coût), si de nombreuses entreprises n'avaient pas fait de même (toujours question coût), il y aurait moins de déplacements de banlieue à banlieue - en passant par Paris - ou entre Paris et banlieue. Si les transports en commun étaient plus performants, et si on n'avait pas besoin d'une voiture pour d'autres déplacements, je pense que personne, ou presque, ne se déplacerait en voiture.
    Les camions et camionnettes qui livrent à Paris sont une autre question, mais il faut malgré tout préciser qu'ils polluent beaucoup moins que par le passé, étant soumis à une réglementation très stricte. Les camions arrivent à Euro6, ils sont contrôlés tous les ans - aussi en ce qui concerne la pollution. Et ceux qui ne passent pas les normes ne sont pas autorisés à circuler.
    Mais en même temps, il faut faire quelque chose, car la pollution dans les villes (ou ailleurs) n'est pas très agréable, ni très saine.
    Inciter les gens à prendre les transports en commun, oui, mais de quelle façon, c'est peut-être une partie de la question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour avoir vécu à Pontoise, j'ai remarqué en tant qu'intérimaire que les fois où j'étais placée à Paris intra-muros restait tout de même rare : le travail se trouve ne Banlieue , majoritairement. Par contre, les entreprises se balladent de zone économique franche, en zone exonérée : tout ce micro paradis fiscal créé pour attirer des entreprises font déménager les plus malignes tous les cinq à 10 ans. Donc les entreprises ne sont pas si "inamovibles" que cela.

      Le vrai problème à l'heure actuelle, c'est qu'il y a trop de monde en zone Paris. Les transports urbains actuels seraient totalement insuffisants, si tous les banlieusards cessaient d'utiliser leur voiture brutalement...

      Sans compter leur insécurité (certaines lignes, c'est le Far-West, avec dépouillage des porte-feuille à la Jessie James par bandes de gamins sur rame complète, quand c'est pas des viols collectifs et des coup de couteau qui sont distribués là.

      Sans compter les prise d'otages sauvages de la SNCF, du métropolitain et du RER : qui passent leur temps à pressurer les voyageurs avec leur grève, ce qui ne donne PAS une image saine du transport en commun. Les gens comprennent, jusqu'au moment où ils lâchent l'affaire et reviennent à leur voiture.

      Sans compter...

      Bon je ne vais pas faire un panorama complet du problème des transports en commun Parisien : ils sont déjà insuffisants pour la demande actuelle.

      La vérité, elle est tout simplement dans le faits qu'il y a trop de monde sur la planète.

      Les guerres, les maladies mortelles : tout ça contribuait à réguler la population et à la garder dans des proportions raisonnables, aussi horrible humainement parlant que ces phénomène soient.

      C'est plus facile d'être respectueux à 10 qu'à cent...

      Supprimer
  4. J'aime bcp de façon d'argumenter (lu Vogue 913 - Publicité Messika). C'est un plaisir de te lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir lu. Bonne semaine à toi.

      Supprimer
  5. bonjour 'Tsuki
    j'avais juste deux secondes et je vois que j'ai bien fait de venir ici. Bravo, bravo ça rejoint ce que je disais sur la façon peu élégante dont on se débarrasse encore plus vite de ceux qui sont dans la misère (bien déguisé), pour donner aux uns on enlève aux autres (sous couvert de la planète de la pollution, tout y passe).
    Qu'importe tes billets et écriture donnent au moins le plaisir de te lire
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci elfine pour avoir consacré ces deux minutes à lire ce billet et à y répondre.

      Supprimer
  6. Très bien cet article et tes propos à son sujet.
    Ecoeurant. Sous couvert d'altruisme, d'écologie, c'est encore une fois les + pauvres qui sont visés. Paris ne sera plus accessibles aux moins chanceux d'entre nous, ceux qui ont une vieille voiture et/ou peu d'argent.
    Et sous couvert de bon sentiments tjs, forcer la relance du marche de l'auto qui profitera aux + gros avant de profiter à ceux qui se battent pour conserver leur emploi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout qu'avec les nouvelles voitures qui tombent en panne automatiquement, avoir une voiture récente coûte bien plus cher que d'avoir une super cinq de 89 comme la mienne...

      A l'époque où je l'avais acheté, plein de gens m'avaient : "Tu achètes une bagnole d'occasion ? T'es pas folle ? Avec 70 000 km au compteur, tu vas passer ta vie au garage !!!" Résultat de course, quand Titine tombe en panne d'alternateur à Pontoise, elle trouve encore assez de jus en elle pour me ramener jusqu'en Loire-Atlantique ; et son changement d'alternateur m'a coûté 120 euros ; une de mes copines, qui avait une 307 à l'époque a dû faire faire la même réparation sur sa caisse, au bout de cinq ans (hors garantie constructeur, pile poil, comme par hasard) et ça lui a coûté 380 euros... Et la voiture a dû être remorquée jusqu'au garage, ce qui a encore alourdi la facture finale...

      Comme quoi acheter du neuf, vu la façon dont c'est fabriqué pour tomber en panne de nos jours, ça ne garantie pas de ne pas passer au garage...

      Ouais, comme tu dis, 666 : l'écologie et les "comportements citoyens" ont vraiment bon dos, dans notre société. Titine fume sûrement un peu plus que la norme, mais elle reste à portée de ma bourse. Et surtout, je l'utilise nettement moins que les gens qui font des aller-retour pour aller au boulot, (je privilégie au maximum les déplacements à pied, pour les petites courses, etc.) donc mon comportement à moi est sûrement plus écologique que celui des gens qui ont trois voitures à la maison, dont un 4X4 pour se la péter sur les routes, en consommant une quantité d'essence effroyable...

      En plus d'augmenter artificiellement les vente de bagnoles en France sous couvert d'écologie ne sauvera pas les emplois de PSA... Puisque ça fait déjà 10 ans qu'ils avaient négocié leur délocalisation, en partie financée par l'Etat Français, (bah oui, pour aller s'installer en Chine, il fallait des fonds, et c'est le contribuable, qui a mis la main à la poche... Sans déconner !!!), et que les usines qui ferment aujourd'hui c'était déjà prévu fin des années 90...

      Supprimer
  7. Le plus fabuleux dans tout ça, c'est que le maire de Paris ose demander à l’État de financer une prime à la casse pour une mesure qui ne va concerner que Paris, au final : je ne sais pas pour vous, mais moi, en tant qu'Auvergnat, j'ai ai marre de voir mes impôts partir en pure perte pour saupoudrer la région parisienne, qui draine déjà plus de la moitié des devise étrangères du tourisme, et qui devrait financer elle-même ses propres mesures, au lieu de demander constamment des aides de l’État.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un raisonnement qui se tient, mais l'Etat saupoudre toutes les régions, pas seulement Paris, je vous signale.

      Supprimer
  8. Tu es sûre que tu ne fais pas de politique, sur ce blog ?

    Tu es bien remontée, toi, en ce moment.

    <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas signé avec la Grande Muette : je dis ce que je veux, et na ! :p

      Supprimer

Tous les commentaires sont les bienvenus !

Mais Google m'a fourni un widget qui envoie les commentaires anonymes des nuisibles directement dans le dossier SPAM de mon employeur pour analyse. Je ne les reçois plus dans ma boite mail et je ne peux plus les lire. Ne soyez pas donc surpris si je n'y répond pas.

Comments are welcome !!!

But Google has provided me a widget that sends anonymous comments from armfull persons directly in a SPAM folder of my employer for analysis. I do not get them in my inbox anymore, I cannot read them, so do not be surprise if I do not provide an answer to them.